barclays
hsbc
bank-of-america
citygroup
Slide background
Slide background
Slide background

Nigeria : les réserves de change maintiennent leur trend haussier

de1

(BBCI FINANCE) – Les réserves extérieures nettes du Nigeria connaissent une augmentation constante depuis 3 mois. Le mois dernier, elles ont enregistré une hausse d’environ 9%, élevant les stocks à 46,2 milliards de dollars, selon les chiffres de la Banque centrale nigériane. Une performance qui résulte de la combinaison de plusieurs facteurs.

Les réserves de change du Nigeria s’élevaient à 46,2 milliards de dollars au 28 mars dernier, ce qui ramena la hausse à 8,8% par rapport au mois précédent, ont révélé les données de la Banque centrale nigériane, la CBN, le 31 mars. Les ventes réussies de dettes, y compris une offre d’euro-obligations datant du mois dernier, ont aidé le gouvernement à accumuler des milliards de dollars en réserves de change, sans toutefois égaler le pic historique de 64 milliards de dollars atteint au cours du mois d’août 2008. Le gouvernement a levé 2,5 milliards de dollars en euro-obligations en février et s’attend à ce que d’autres suivent.

Les réserves extérieures nettes ont connu une augmentation de 53% depuis mars 2017 alors qu’il s’élevait à 30,30 milliards de dollars.Au cours du mois de février, l’institution nigériane a déclaré que cette nouvelle tendance confortait «la remontée du stock en réserves de change amorcée depuis fin 2016, et qui s’est poursuivie depuis le début de l’année avec une hausse de 8,9% enregistrée depuis janvier». Un ensemble d’éléments cumulatifs et favorables ont été à l’origine de ces résultats.

Un contexte favorable

La CBN a imputé cette hausse à l’augmentation des prix du pétrole découlant de la dernière rencontre des pays de l’OPEP, mais aussi à l’amélioration de la production avec l’accalmie constatée sur les installations pétrolières, objets d’attaques récurrentes de la part des groupes terroristes implantés dans le Delta du Niger.

La hausse des réserves de change du Nigeria est une tendance qui s’inscrit dans la durée. Les réserves ont passé la barre des 45 milliards de dollars début mars 2018, contre 41,82 milliards au 28 février 2018, confirmant ainsi la tendance haussière observée depuis quelques mois. A la date du 31 janvier 2018, le Nigeria disposait de 40,56 milliards de dollars de réserves, contre 37,92 milliards au 29 décembre 2017. Une hausse régulière qui a amené les réserves de change à de meilleurs niveaux constatés depuis plus de 18 mois. La Banque centrale nigériane impute, en partie, les bonnes performances à l’action conjuguée des réformes visant la réduction de la part des importations et l’augmentation des exportations de pétrole et de produits non pétroliers.

 

Articles similaires

paiement4
pub-ligne
festive
batl
ecobank-p
mtn-p