barclays
hsbc
bank-of-america
citygroup
Slide background
Slide background
Slide background

Afrique du Sud : la situation des entreprises publiques inquiète la Banque centrale

eco3

(BBCI FINANCE) – Les problèmes d’endettement et de gouvernance que traversent des opérateurs publics comme Eskom et SAA suscitent l’inquiétude de la Banque centrale sud-africaine. L’institution craint en effet pour la stabilité financière du pays vu l’accroissement des garanties dont bénéficient les entreprises publiques et les risques de dégradation des notations souveraines.

L’incapacité des entreprises publiques sud-africaines à assurer le refinancement de leurs dettes serait, selon la Banque centrale, une menace pour la stabilité financière du pays, voire le cheminement vers une nouvelle dégradation de la cote de crédit sud-africaine.

Crainte sur la stabilité financière

Les problèmes de gouvernance que connaissent les entreprises publiques, la hausse des passifs éventuels et une liquidité marquée par l’instabilité font craindre à la Banque centrale un accroissement de la pression sur les finances publiques. Un scénario qui pourrait déboucher sur une augmentation de l’utilisation des garanties, a averti la Banque centrale dans son examen semestriel de la stabilité financière, publié ce 25 avril.

«La stabilité financière est centrée sur la capacité des entreprises d’Etat à refinancer la dette et à réaliser la consolidation financière. Si les entreprises d’Etat ne parviennent pas à refinancer la dette, le gouvernement serait responsable et pourrait ne pas être en mesure d’honorer une telle dette», précise-t-on du côté de la Banque centrale.

Ces trois dernières années, les agences de notation avaient déjà mis en cause la situation financière des entreprises publiques sud-africaines. Et bien que Moody’s Investors Service a maintenu la notation de crédit à un niveau élevé en changeant la perspective à stable entre mars et avril, l’agence a averti que toute matérialisation des risques de ces entreprises ou un éventuel accroissement de leurs dettes entraîneraient la dégradation de la note souveraine de l’Afrique du Sud.

Eskom, gros consommateur de garanties de l’Etat

D’après les données du Trésor, les garanties publiques accordées aux entreprises d’Etat s’élèvent à plus de 450 milliards de rands (36 milliards de dollars), avec un taux qui est passé de 54,4% à 64,5% en 2017.

La compagnie d’électricité Eskom reste la plus importante bénéficiaire de garanties avec 221 milliards de rands (17 milliards de dollars). Le Fonds pour les accidents de la route (Road Accident Fund) vient en seconde position avec 189 milliards de rands (15,2 milliards de dollars), alors que la South African Airways vient de quantifier ses besoins immédiats de trésorerie à 5 milliards de rands (404 millions de dollars). La compagnie aérienne a également averti qu’elle pourrait rencontrer des difficultés pour rembourser sa dette, dont l’échéance est prévue pour 2019.

Articles similaires

paiement4
pub-ligne
festive
batl
ecobank-p
mtn-p